LA VOLTIGE AÉRIENNE … C’EST QUOI ?

La voltige aérienne est une activité presque aussi ancienne que l’aviation elle-même. Adolphe Pégoud, a effectué en 1913 première boucle (communément appelée Looping) après avoir vu son avion en faire une tout seul, aussitôt après qu’il l’eut évacué en sautant en parachute … !

Catherine Maunoury, Voltige AérienneLa voltige aérienne n’est pas de l’acrobatie. C’est un sport de haut niveau codifié de la même manière que d’autres sports tels que le patinage artistique ou la gymnastique avec des programmes libres et imposés, connus et inconnus.

Les figures sont parfaitement répertoriées et l’improvisation en est totalement exclue, offrant à ce sport, un cadre d’évolution avec un très haut niveau de sécurité.

LA VOLTIGE AÉRIENNE … POURQUOI ?

Tout d’abord parce que la voltige aérienne perfectionne chez le pilote, des qualités que le pilotage de base ne permet pas de mettre en exergue.

La Grande Guerre va immédiatement mettre en évidence son utilité opérationnelle en combat aérien.

Elle donne au pilote :

  • Une aisance évidente dans tout le domaine de vol de l’avion,
  • Une dextérité et une précision incroyables,
  • Une acuité du regard exacerbée.

Mais c’est également et surtout le moyen d’explorer les trois dimensions de manière beaucoup plus intime et passionnelle que par de simples montées-descentes.

Parce que la voltige c’est aussi une activité sans cesse renouvelée.
Car d’un vol à l’autre, parce que la dextérité progresse, parce que la météo évolue, les enchaînements sont toujours différents.

Toutes les satisfactions du travail bien fait s’affichent alors, valorisant les efforts fournis.

Parce qu’en tant qu’activité sportive, la voltige offre de grandes joies et des victoires sur soi-même – parfois aussi des défaites – mais dans tous les cas, permet au pilote de découvrir la maîtrise de ses propres réactions physiques et émotives.

Enfin, parce que la voltige, cette activité individuelle qui se pratique en groupe, permet de goûter au parfum subtil et intense des victoires, lorsque le sentiment confus du savoir-faire maîtrisé se confirme par un podium …

Catherine Maunoury, Voltige Aérienne

LA VOLTIGE AÉRIENNE …
C’EST QUOI ?

La voltige aérienne est une activité presque aussi ancienne que l’aviation elle-même. Adolphe Pégoud, a effectué en 1913 première boucle (communément appelée Looping) après avoir vu son avion en faire une tout seul, aussitôt après qu’il l’eut évacué en sautant en parachute … !

La voltige aérienne n’est pas de l’acrobatie. C’est un sport de haut niveau codifié de la même manière que d’autres sports tels que le patinage artistique ou la gymnastique avec des programmes libres et imposés, connus et inconnus.

Les figures sont parfaitement répertoriées et l’improvisation en est totalement exclue, offrant à ce sport, un cadre d’évolution avec un très haut niveau de sécurité.

LA VOLTIGE AÉRIENNE …
POURQUOI ?

Tout d’abord parce que la voltige aérienne perfectionne chez le pilote, des qualités que le pilotage de base ne permet pas de mettre en exergue.

La Grande Guerre va immédiatement mettre en évidence son utilité opérationnelle en combat aérien.

Elle donne au pilote :

  • Une aisance évidente dans tout le domaine de vol de l’avion,
  • Une dextérité et une précision incroyables,
  • Une acuité du regard exacerbée.

Mais c’est également et surtout le moyen d’explorer les trois dimensions de manière beaucoup plus intime et passionnelle que par de simples montées-descentes.

Parce que la voltige c’est aussi une activité sans cesse renouvelée.
Car d’un vol à l’autre, parce que la dextérité progresse, parce que la météo évolue, les enchaînements sont toujours différents.

Toutes les satisfactions du travail bien fait s’affichent alors, valorisant les efforts fournis.

Parce qu’en tant qu’activité sportive, la voltige offre de grandes joies et des victoires sur soi-même – parfois aussi des défaites – mais dans tous les cas, permet au pilote de découvrir la maîtrise de ses propres réactions physiques et émotives.

Enfin, parce que la voltige, cette activité individuelle qui se pratique en groupe, permet de goûter au parfum subtil et intense des victoires, lorsque le sentiment confus du savoir-faire maîtrisé se confirme par un podium …