« POUR NOMBRE D’ENTRE NOUS, VOLER EST DEVENU BANAL. MAIS IL NE FAUDRAIT PAS OUBLIER TROP VITE LE RÊVE, LA FASCINATION ET LA MAGIE QUI CONTINUENT À HABITER L’AVIATION. C’EST LÀ UN HÉRITAGE QUI NOUS VIENT DU FOND DES ÂGES, DU JOUR OÙ UN HOMME A REGARDÉ LE CIEL AVEC LES YEUX DU DÉSIR. IL EST L’APANAGE DE TOUS ET DE CHACUN, PILOTES PRIVÉS OU PROFESSIONNELS, DE LIGNE OU DE VOLTIGE. J’EN AI MOI-MÊME REÇU UNE PART MAGNIFIQUE ! »

Catherine Maunoury, Voltige Aérienne

Dès son plus jeune âge, Catherine Maunoury s’est intéressée aux avions. Elle n’a que huit ans quand son père, médecin pilote, l’emmène voler pour la première fois. Encouragée par lui, elle a quinze ans pour son premier vol en solo et devient la plus jeune pilote brevetée à 17 ans. Sa passion la mène au plus haut niveau de la compétition : elle accumule les titres aux championnats de France, d’Europe et du Monde et se situe toujours aujourd’hui parmi les meilleures femmes pilotes.

Après avoir gagné son second championnat du monde en 2000, douze ans après son premier titre, à force d’entraînement, de motivation et de persévérance, elle décide d’arrêter la compétition pour se consacrer au coaching de pilotes, à la présentation aérienne et au partage de son expérience à travers des conférences et diverses interventions. Les qualités qu’elle a su mettre en œuvre dans ses différents domaines de compétence et d’excellence ne sont-elles pas aujourd’hui requises dans la vie professionnelle en entreprise et, en fin de compte, dans la vie quotidienne ?

La voltige aérienne n’est pas de « l’acrobatie » fantaisiste, mais une école d’excellence où se mêlent plaisir, entraînement et patience car le pilote est à la recherche permanente de la performance technique et de l’expression esthétique optimale. C’est aussi un sport de haut niveau codifié. En compétition, les figures sont répertoriées et présentées dans des programmes, connus, libres, inconnus, comme en patinage ou en gymnastique. La créativité s’exprime, elle, dans la présentation publique et en show aérien. Cependant, même là, l’improvisation est totalement exclue car le niveau de sécurité exigé est extrême.

LA FEMME

  • Pilote avion brevetée depuis l’âge de 17 ans
  • Maîtrise de philosophie
  • Mère de deux enfants
  • Colonel de la réserve citoyenne ADER

LA CHAMPIONNE

  • Double Championne du Monde de voltige aérienne
  • Dix fois Championne de France de voltige aérienne

SES DISTINCTIONS

  • Prix Icare
  • Médaille de l’Aéronautique
  • Médaille de vermeil de l’académie de l’Air et de l’Espace
  • Commandeur de l’Ordre national du Mérite
  • Officier de la Légion d’Honneur
  • Chevalier des Arts et Lettres

SES MISSIONS

  • Présidente de l’Aéro-Club de France
  • Ambassadrice du Musée de l’Air et de l’Espace

SES AVIONS

  • EXTRA 300 LP
  • EXTRA 330 SC
  • DR-250
Catherine Maunoury

« POUR NOMBRE D’ENTRE NOUS, VOLER EST DEVENU BANAL. MAIS IL NE FAUDRAIT PAS OUBLIER TROP VITE LE RÊVE, LA FASCINATION ET LA MAGIE QUI CONTINUENT À HABITER L’AVIATION. C’EST LÀ UN HÉRITAGE QUI NOUS VIENT DU FOND DES ÂGES, DU JOUR OÙ UN HOMME A REGARDÉ LE CIEL AVEC LES YEUX DU DÉSIR. IL EST L’APANAGE DE TOUS ET DE CHACUN, PILOTES PRIVÉS OU PROFESSIONNELS, DE LIGNE OU DE VOLTIGE. J’EN AI MOI-MÊME REÇU UNE PART MAGNIFIQUE ! »

Dès son plus jeune âge, Catherine Maunoury s’est intéressée aux avions. Elle n’a que huit ans quand son père, médecin pilote, l’emmène voler pour la première fois. Encouragée par lui, elle a quinze ans pour son premier vol en solo et devient la plus jeune pilote brevetée à 17 ans. Sa passion la mène au plus haut niveau de la compétition : elle accumule les titres aux championnats de France, d’Europe et du Monde et se situe toujours aujourd’hui parmi les meilleures femmes pilotes.

Après avoir gagné son second championnat du monde en 2000, douze ans après son premier titre, à force d’entraînement, de motivation et de persévérance, elle décide d’arrêter la compétition pour se consacrer au coaching de pilotes, à la présentation aérienne et au partage de son expérience à travers des conférences et diverses interventions. Les qualités qu’elle a su mettre en œuvre dans ses différents domaines de compétence et d’excellence ne sont-elles pas aujourd’hui requises dans la vie professionnelle en entreprise et, en fin de compte, dans la vie quotidienne ?

La voltige aérienne n’est pas de « l’acrobatie » fantaisiste, mais une école d’excellence où se mêlent plaisir, entraînement et patience car le pilote est à la recherche permanente de la performance technique et de l’expression esthétique optimale. C’est aussi un sport de haut niveau codifié. En compétition, les figures sont répertoriées et présentées dans des programmes, connus, libres, inconnus, comme en patinage ou en gymnastique. La créativité s’exprime, elle, dans la présentation publique et en show aérien. Cependant, même là, l’improvisation est totalement exclue car le niveau de sécurité exigé est extrême.

LA FEMME

  • Pilote avion brevetée depuis l’âge de 17 ans
  • Maîtrise de philosophie
  • Mère de deux enfants
  • Colonel de la réserve citoyenne ADER

LA CHAMPIONNE

  • Double Championne du Monde de voltige aérienne
  • Dix fois Championne de France de voltige aérienne

SES DISTINCTIONS

  • Prix Icare
  • Médaille de l’Aéronautique
  • Médaille de vermeil de l’académie de l’Air et de l’Espace
  • Commandeur de l’Ordre national du Mérite
  • Officier de la Légion d’Honneur
  • Chevalier des Arts et Lettres

SES MISSIONS

  • Présidente de l’Aéro-Club de France
  • Ambassadrice du Musée de l’Air et de l’Espace

SES AVIONS

  • EXTRA 300 LP
  • EXTRA 330 SC
  • DR-250