Un peu de technique

Catherine MaunouryLa voltige aérienne est un sport de présentation avec pour objectif principal: la perfection du geste.

  • grâce à la totale symbiose entre le pilote et sa machine,
  • pour un spectacle esthétiquement intéressant,
  • impressionnant et plaisant,
  • tant pour le public que pour les juges au sol.

Le principe consiste à savoir exécuter dans un volume d'espace aérien délimité, appelé Box (1 km x 1 km x 1 km, à une altitude minimale de 100 m sol), un programme de vol constitué d'un enchaînement de figures.

Les figures sont toutes codifiées dans un catalogue général appelé "ARESTI" du nom du comte José Luis Aresti, célèbre voltigeur Espagnol.

Ces figures sont toutes basées sur une combinaison de trajectoires et de rotations.

  • les trajectoires sont elles-mêmes des combinaisons de lignes droites (verticales par exemple) et de portions de boucle (ressources de toute nature)
  • les rotations sont un "habillage" de la figure sous forme de tonneaux de toutes sortes (un tour, deux, avec facette, etc ...).

La géometrie des figures doit alors être respectée:
La perfection du gestePar exemple, les portions de boucles doivent être parfaitement circulaires. Lorsque l'avion est en montée verticale, le fuselage doit être absolument vertical et les ailes dans le plan de l'horizon.

Cependant, il est également absolument nécessaire d'évoluer de manière optimisée en distance (positionnment en latéral et en altitude) vis à vis des juges situés en bordure du "box" afin de présenter les figures au mieux en fonction des conditions météorologiques (vent).

Ceci résume en quelques lignes ce challenge exaltant qui consititue le coeur du métier de voltigeur accompli et la clé du succès